Le drap cardé
Filatures et draperie

Tous les métiers du textile à Vienne

Tout d'abord permettez-moi de remercier monsieur Henri COLLET qui m'a gentiment autorisé à diffuser ce présent document qu'il photocopie pour le proposer aux visiteurs du "Musée de la Draperie" de Vienne.


Dans sa majeure partie on fait le tour des métiers de la draperie cardée, en soulignant, par sa majorité, l'importance du travail féminin (en italique dans le tableau) dans tout le textile de l'agglomération viennoise.
Le présent est employé tout au long de ces quelques lignes, "précieuses" pour la mémoire de la grande famille du textile.
Le 11 octobre 2002
Henri COLLET


Métier
Nom de machine
Action exécutée
Trieur de chiffon   Première opération de la récupération des textiles qui entreront dans la fabrication du drap cardé
Ouvrier du "Boucon"   Autant que possible situé dans un endroit isolé à cause des odeurs, du nom "boucon".
Procédé acide dans le traitement des chiffons pour ne conserver que la laine (du nom de "laine renaissance")
Effilocheur Effilocheuse Effilocher les chiffons afin de les réduires en bourre
Batteur-ouvreur Nettoyeuse batteuse Machine pour ouvrir la laine et les déchets
Opération de nettoyage des impuretés
Louveteur ensimeur Loup Machine qui ouvre la bourre de laine.
Souvent l'ensimer: incorporer des corps gras pour faciliter le cardage et la filature
Cardeur
Briseuse
Repasseuse
Fileuse
Trois opérations sur une, deux ou trois machines
Passage de la bourre en nappe
Passage de la nappe en voile
Passage du voile en mêches
De l'appellation: Boudins de carde
Renvideur - Fileur

                - Appondeur
Renvideur Dérive du métier mécanique "Mule Jennys", remplacé par le métier à filer continu.
Transformation du boudin de carde en fil, afin de l'ourdir et le tisser convenablement.
Appondre: on employait ce mot pour toute réparation du fil sur le renvideur, de même que le nouage de la chaîne sur le métier à tisser
Retordeur Retordeuse Retordage simple pour revenir dans le sens de la torsion primitive.
Retordre ensemble en sens inverse de leur torsion deux ou plusieurs fils textiles simples.
Encolleur   Dans certains cas il faut encoller les fils. Pour la chaîne, après l'ourdissage, l'encollage rend un fil assez solide pour être tissé.
Laveur-teinturier   La teinture peut se faire en laine ou en pièce. On fixe un colorant sur la fibre d'une manière durable.
Produits minéraux, principes synthétiques et colorant artificiels (autoclave de teinture en pièces)
Bobineur Bobinoir Machine utilisée pour mettre le fil sous forme de bobine
Le bobinet est le support utilisé pour disposer en bobines les fils.
Caneteur Canetière-"copseuse" Plusieurs machines vont être utilisées pour constituer la trame sous forme de canettes, fusées, caribaris qui alimenteront les navettes.
Ourdisseur   Préparation de la chaîne qui ira sur le métier: assemblage d'un certains nombre de fils.
Tisseur   Activité principale dans la fabrication du drap cardé. Le tissage remonte à la préhistoire, mais jusqu'au XVIIIème siècle on ne connaissait que le métier à bras (en bois); la mécanisation apparût en 1785.
Le tisseur intervient après que les fils de chaîne soient sur le métier (on l'ensouple).
Plusieurs opérations sont nécessaires avant le tissage: nouage des fils de chaînes (appondre) suivant la largeur du tissu (en général de 140 à 160 centimètres), passage du peigne, etc...
Pour tisser la navette portant la trame passe à travers la foule (chaîne) et laisse derrière elle une duite. On payait le tisseur aux mille duites et non à l'heure de travail.
Les métiers suivants faisaient l'objet d'un enseignement technique.
C'est l'École Pratique de Commerce et d'Industrie (Collège Ponsard actuel) crée en 1901 qui forme un grand nombre de ces techniciens.
Un enseignement général assez poussé, de nombreuses heures passées sur toutes les machines conduisent à des postes à responsabilités dans toutes les usines de filature ou de tissage.
Gareur   Celui qui intervient pour un réglage, une petite réparation.
Sa formation technique lui permet de connaitre parfaitement le fonctionnement du métier. Il connait aussi toutes les machines d'un atelier de tissage.
Monteur échantillonneur   C'est le petit atelier au plafond assez haut que toute usine possède pour installer au moins un métier "Jacquard" presque tout en bois, sauf la mécanique qui porte le nom de l'inventeur.
Draperies, nouveautés, créations, armures, dessins, rôle du monteur.
Directives données aux échantillonneurs (tisseurs à bras) mais ayant une connaissance parfaite du métier (formation principale à l'École Pratique).
Deux fois par an une collection en liasses de plusieurs dessins et coloris suivant l'importance et la fabrication de l'entreprise.
Articles classiques, nouveautés pour la femme, l'homme et l'enfant, on peut dire une grande variété de tissus.
Foulonnier ou fouleur Fouleuse Forte pression, compression et sevrage des tissus par des cylindres dans la machine.
Apprêteur   Nom générique des opérations que l'on fait subir aux tissus.
Préparation à des manipulations ultérieures pour donner l'aspect favorable à la vente.
Calandreur Calandre Machine pour le lustrage et le lissage des tissus.
Décatisseur Décatisseuse Le décatissage action de décatir ou délustrage; ôter le brillant des tissus.
Garnisseur
Laineur
Garnisseuse
Laineuse
La laineuse pour les apprêts. Le garnissage est une opération pour tirer et arracher les poils de laine.
Tondeur Tondeuse La tondure: rendre lisse et uni. Poils que l'on tond sur les tissus. La bourre est la tontisse
Sècheur Rame Machine à deux chaines parrallèles sans fin portant des pinces ou des picots utilisés dans les apprêts des tissus.
Epinceteur ou Epineur   Enlever les noeuds et les corps étrangers qui restent à la surface des tissus, et tout les défauts restés visibles.
Nopeur   Séparer les fils qui sont doubles, rapprocher les fils dans les endroits clairs, extraire les noeuds ou nopes
Rentrayeur   Rentrayer ou Rentraire: réparation des défauts le plus souvent à l'aiguille
Finisseur   Vérification des pièces de draps; si c'est parfait le tissu peut être utilisé.
Plieur Plieuse-dosseuse Machine qui opère le pliage et la mesure des tissus qui sont prêts à la vente.
Entre les lisères la largeur d'une pièce est la "". En général pièce de 50 mètres, ou plus, mais en rouleu sur toute la largeur.
Magasinier   Après un court stockage, les pièces de drap sont emballées dans du papier kraft, et très souvent en plus dans la toile d'emballage (en jute) cousue entièrement.
Stockage et départ de rouleaux sans emballages, directement dans des containers.
Chauffeur de chaudière   Très important dans les grandes usines; le chauffage au charbon est très utilisé.



Les Etablissements Réunis
Manufacture PASCAL-VALLUIT & C°

Pour répertorier tous les métiers du textile à Vienne on est obligé de parler de la plus importante fabrique de drap cardé. On dit qu'elle est la première en Europe.

Située au nord de Vienne, quartier d'Estressin, c'est une ville dans la ville.
De la Porte de Lyon à la Montée Bon-Accueil et du Grand Estressin à la vallée de Leveau, c'est toute une population qui vit à l'ombre de ses sept cheminées.
C'est une réunion d'entreprises notemment, avec la manufacture Bonnier au bord de la Sévenne jusqu'au bassin de Leveau, qui devient "Les Etablissements Réunis".
On travaille à Bêchevienne, à l'Ancienne, et à la Nouvelle.
On retrouve tous les métiers des autres entreprises, mais une usine de cette importance doit posséder un grand nombre de services, en particulier l'entretien.

On arrive à sa principale force, et sa plus grosse production est sans conteste son drap imprimé. En tissant de l'uni, tous les dessins sont permis par une impression en pièces.
L'Ancienne usine abrite ce travail très particulier à Vienne.
Graveur Releveur-molleteur Travaux très minutieux sur une mollette, reproduite sur un cylindre en bronze gravé en creux.
Tout est très précis, on se sert d'une loupe dans les deux cas, on travaille à la perfection au 1/100 de millimètres.
On obtient le rouleau d'impression.
La maison Pascal-Valluit possède 300 cylindres en bronze. Un cylindre peut resservir plusieurs fois.

Conducteur de la machine à imprimer Préparation de la couleur.
Application sur les tissus, fixation de la couleur et dégommage.
Les opérations suivantes rentre dans le cycle normal comme le reste de la production de l'entreprise.

Chez Pascal-Valluit presue tous les corps de métiers sont représentés.
On note la présence d'un Bourrelier pour la réparation des courroies de transmission.
Si la production de l'imprimé est très importante, la grande variété de machines permet la fabrication non négligeable d'une draperie qui entre dans le cadre de la maison: draps militaires (kaki), tissus des sièges de voitures (Renault, Peugeot, etc.), la SNCF pour ses wagons de 1ère classe, l'administration, les tenues des pompiers, des gendarmes, etc... Les plaids des automobiles en tissé, mais aussi en imprimé.

L'industrie textile, et plus particulièrement la maison Pascal-Valluit, est partie prenante du sport viennois dans son ensemble.
Le Rugby tient une place prépondérante, Champion de France en 1937 le CS Vienne bat l'AS Montferrand. L'"Harmonie des Etablissements Réunis" et ses 110 exécutants, une des premières de France (Prix d'excellence à Bordeaux, Concours de Nîmes, Genève, Barcelone, etc.) est à la pointe des nombreuses activités gérées par l'entreprise.
On note la gymnastisque et sa salle (forte participation au concours de Nice), le foot, le basket, le tennis de table la salle de spectacle (représentations théatrales très nombreuses, entre autre "Le chapeau de paille d'Italie", les scéances de cinéma, les fêtes de fin d'années, l'arbre de Noël, des voyages (Chamonix, ...), une grande fête pour le centenaire en 1947.


La liquidation et la fermeture définitive des "Etablissements Pascal-Valluit-Colas-Sylvestre & C°" a eu lieu en 1967.




Ce texte un peu grivois reprend le nom des entreprises de textile viennoises.

Valsez Viennoises

1° couplet
On a chanté pour Lison et Lisette
"C'est une blonde", "Tu voudrais me voir pleurer",
"Coeur de lilas" et "Valsez midinettes"
Oui mais voilà on n'a jamais pensé
A chanter le charme des petites viennoises
Jolies poupées bien faites pour l'amour
Gentils minois à la mine narquoise
Toutes sans façon et bien faites au tour.
Aussi allons-y plein d'ardeur
Jeunes et vieux répétons tous en coeur

Refrain
Valsez petites Viennoise
Aux lèvres de Framboises
Du Dauphiné, et de tous pays
Oui c'est bien vous les plus suaves et jolies
Les gentilles drapières
Sont simples et pas fières.
Toutes les usines et tous les magasins
Possèdent de gais trottins.

2° couplet
Chez Tissandier elles sont vraiment charmantes,
Très amoureuses chez Rieux et Raffin
Chez Genevet elles sont toutes caressantes
Et très fidèles chez Bonnet et Gaudin
Chez Perrichon, chez Jaillet et Pivard
Aussi captivantes que chez Brenier et Ramet,
Très langoureuses chez Seguin et Richard,
Mignonnes à croquer chez Vaganay
Oui mais chez Pascal et Valluit
Y'a pas pas dire ce sont les plus jolies

Refrain
Valsez petites Viennoise
Aux lèvres de Framboises
Chez Frenay Piolat et Bellemain
Elles ont le sourire et les yeux très malins
Comme le vent les pousse
Chez Teytu et Girousse
Chez Simon, Macabéo, Conchon-Quinette
C'est toujours une vraie fête

3° couplet
Après avoir travaillé le samedi
Elles vont en ballade à Ampuis
D'autres à l'Isle enlacés sous les branches
Font des serments qui ne durent qu'un dimanche
A Saint-Maurice, Pont-Evêque c'est la vogue
Et on s'enlace pour un tango, un fox-trot
A Estressin on mange la friture
Arrosée du vin de coteaux, rouge c'est sûr
De riantes figures près du Rhône le soir
Chantent à deux le coeur plein d'espoir.

Refrain
Valsez petites Viennoises
Aux lèvres de Framboises
Au bras de tous nos gentils ouvriers
Embrassez-vous en toutes amitiés
Toutes le femmes de Vienne
De partout sont les reines
Elles seront toujours jalousées
Mais sauront bien se faire aimer

"On chante à Vienne"
Joseph COLLET 1921


© Yannick VOYEAUD - mai 2005