GÉMON Jean-Baptiste (Capitaine de vaisseau)

Il naquit à Nantes le 30 mai 1769 de noble homme Étienne GÉMON, capitaine de navire, et de dame Louise Françoise GOURHAND.
En nous limitant presque uniquement à la Caraïbe, notons que sur les bâtiments de commerce, il fut en 1789 et 1790 2ème lieutenant sur L'Uni, capitaine LEROUX, le 27 janvier aux Cayes-Saint-Louis. Là, le bâtiment fut condamné.
Il fut 1er lieutenant sur Les Deux-Amis, capitaine ÉTIENNE, en 1790-1791, licencié le 2 octobre au Petit-Goave.

Sur les bâtiments d'État, il fut Il est tous les jours en action, contre des forts, participe à la descente sur l'Ouest et le Sud. Sur Le Goëlan, capitaine GAUVIN, du 11 frimaire au 20 vendémiaire an 12, participe à la prise de plusieurs forts et bâtiments armés par les Noirs mais Le Goëlan est capturé par la frégate La Pique et la corvette Le Pélican, le 20 vendémiaire an 12, apparemment.
Le 28 juillet 1808, à bord du César, en rade de Dordekinskerke, il écrit qu'il a été échangé contre Mr MANWAIRING, capitaine de la marine de Bombay.
Le 28 septepbre 1808, il a débarqué en mauvaise santé à Anvers du vaisseau le Pulstuck.
Il demande un congé de deux mois pour régler des affaires de famille à Nantes. Le 9 septembre 1822, il écrit de Nantes au général comte DAUGIER, conseiller d'État, pour lui recommander le lieutenant de vaisseau MARINIER, filleul de sa sœur. C'est qu'il s'est retiré à Nantes.



Ce site est hébergé par
Yannick VOYEAUD 1995-2017
Vous pouvez m'aider à vous offrir davantage.

Lien vers le wiki de la licence