Tu n'as pas compris

Nous nous promenions dans le bois de Vincennes
Je croyais t'aimer depuis très longtemps
Je te connaissais depuis une heure à peine
Mais tout va si vite un jour de printemps
Je t'aie dis tout bas devant la nature
Ne sentez vous rien ma petite Marie
Tu m'as répondu ça sent la friture
Tu n'as pas compris (bis)

II
Puis le soir au repas de famille
Que pour tes 20 ans on donne chez toi
J'avais à ma gauche ta soeur Pétronille
Tu étais placé juste en face de moi
Et tout en tremblant que l'on me regarde
Je t'ai fait signe et je t'ai souri
Alors tu m'as fait passer la moutarde
Tu n'as pas compris (bis)

III
Dans le salon bleu je t'ai dit en douce
Pendant qu'une grosse dame récitait des vers
Nous serions bien mieux coucher sur la mousse
Avoir tous les deux la feuille à l'envers
Tu m'as répondu
La feuille à l'envers ca doit être jolie
Il faudra que j'en parle ce soir à mon père
Tu n'a pas compris (bis)

IV
Dans un fox trot plein d'ardeur maligne
Qui melait nos jambes nos torses et nos bras
Je pensais heureux qu'il est certains signes
Qu'elle comprendra ou qu'elle sentira
Mais qu'avais-tu donc dans ta pauvre caboche
Tu m'a demandé j'en fus huri
Pourquoi mettez-vous vos clefs dans cette poche
Tu n'as pas compris (bis)

V
Près du grand fauteuil ou dormait ta mère
J'ai pu te rejoindre et t'ai murmuré
Oh Marie Marie je me désespère
Je souffre ce soir au point d'en pleurer
Ca me fait ma la (ici) Je ne peux plus attendre
Tu m'a répondu Oh M'sieur Henri
C'est la porte à gauche deux marches à descendre
Tu n'a pas compris (bis)

VI
De ma volonté n'étant plus le maitre
Quand la maison tout fut endormi
Je frimpais furieux jusqu'à la fenêtre
Et te vis toi pamée a demie
Un autre tenais ta tête en délire
L'amour éperdu troublait tes yeux gris
Tu comprenais tous ce qu'il pouvait te dire
Mais cette fois c'est moi qui n'est pas compris

	Fais 1er Mars 1942