Le Rhône en 1789

Les droits féodaux à la fin du XVIII° siècle
Les cahiers de doléances dans le Rhône


Voici un document trouvé dans une brocante, un vide-grenier ou Emmaüs. Je vous en propose une numérisation complète. Vous trouverez les vignettes de l'ensemble des images après le sommaire. Les droits féodaux à la fin du XVIII° siècle Importance des droits féodaux Le roturier ne peut pas être propriétaire: le contrat d'emphythéose Échec des tentatives de rachat de la propriété directe La révolution donnera à tous les citoyens le droit à la propriété totale Les droits de marciages, de milods, de lods et de vente Le droit de reprise Le droit de prélation et de retrait féodal Le droit d'abenevis paralyse l'agriculture et l'industrie La corvée seigneuriale était une lourde charge Le tenancier doit respect à son seigneur La perception de la dîme provoque des abus La spéculation sur les blés La révolution de 1789 a aboli le régime féodal en accordant le droit à la propriété entière complète sans limite Conclusion Documents divers Registres paroissiaux de Saint-Sorlin Mémoires rédigés en 1788 en réponse à une série de questions posées par le bureau de l'administration provinciale de Lyon Milleri Poleymieux Les cahiers de doléances dans le département du Rhône Beaujeu Chazay d'Azergues Chiroubles Corcelles Givors Grandris Saint-Bonnet le Troncy Saint-Just d'Avrey Extraits des autres cahiers de doléances Avenas Belleville Chenas Chenelette Claveisolles Drace Juliénas Lamure en Beaujolais Les Ardillats Marchampt Régnié Saint-Didier sur Beaujeu Saint-Lager Saint-Nizier d'Azergues Vauxrenard Villié en Beaujolais






Ce site est hébergé par
Yannick VOYEAUD 1995-2017
Vous pouvez m'aider à vous offrir davantage.

Lien vers le wiki de la licence