Ils ne sont pas morts pour la France mais pour la LIBERTÉ de parole!

Ils méritent tout autant notre respect!

          Franck BRINSOLARO
             Ahmed MERABET
             CABUT
       Michel RENAUD
    Georges WOLINSKI
             TIGNOUS
          Frédéric BOISSEAU
             CHARBONNIER
              Elsa CAYAT
              Bernard MARIS
Mustapha OURRAD
  Philippe HONORÉ
                    ont été assassiné par trois terroristes le 7 janvier 2015 au siège du journal Charlie-Hebdo, 10 rue Nicolas Appert à Paris dans le 11° arrondissement.
                    Clarissa JEAN-PHILIPPE est abattue le 8 janvier par l'un des trois à Montrouge alors qu'elle portait assistance à un blessé de la circulation.
                    Yoav HATTAB, Philippe BRAHAM, Yohan COHEN et François-Michel SAADA assassiné en raison de leur supposée confession juive le 9 janvier par l'assassin de Clarissa
        Je pense aussi aux victimes des rues Copernic (3/10/1980), des Rosiers (9/8/1982), de Rennes (17/9/1986), de la Poste de l'Hôtel de Ville (8/9/1986),
        de la préfecture de Paris (15/9/1986), du métro Saint-Michel (25/7/1995) à Paris...
        	Il me semble aussi normal de penser aux survivants de tous ces attentats que l'on peut consulter sur Wikipedia.

Voici une chanson crée par Jean-Baptiste BULLET. Gageons que le chanteur RENAUD ne s'offusquera pas de ce détournement de son œuvre.

Voici aussi un texte de Paul ÉLUARD que je considère comme important
LIBERTÉ

Sur mes cahiers d’écolier
Sur mon pupitre et les arbres
Sur le sable sur la neige
J’écris ton nom
Sur toutes les pages lues
Sur toutes les pages blanches
Pierre sang papier ou cendre
J’écris ton nom
Sur les images dorées
Sur les armes des guerriers
Sur la couronne des rois
J’écris ton nom
Sur la jungle et le désert
Sur les nids sur les genêts
Sur l’écho de mon enfance
J’écris ton nom
Sur les merveilles des nuits
Sur le pain blanc des journées
Sur les saisons fiancées
J’écris ton nom
Sur tous mes chiffons d’azur
Sur l’étang soleil moisi
Sur le lac lune vivante
J’écris ton nom
Sur les champs sur l’horizon
Sur les ailes des oiseaux
Et sur le moulin des ombres
J’écris ton nom
Sur chaque bouffée d’aurore
Sur la mer sur les bateaux
Sur la montagne démente
J’écris ton nom
Sur la mousse des nuages
Sur les sueurs de l’orage
Sur la pluie épaisse et fade
J’écris ton nom
Sur les formes scintillantes
Sur les cloches des couleurs
Sur la vérité physique
J’écris ton nom
Sur les sentiers éveillés
Sur les routes déployées
Sur les places qui débordent
J’écris ton nom
Sur la lampe qui s’allume
Sur la lampe qui s’éteint
Sur mes maisons réunies
J’écris ton nom
Sur le fruit coupé en deux
Du miroir et de ma chambre
Sur mon lit coquille vide
J’écris ton nom
Sur mon chien gourmand et tendre
Sur ses oreilles dressées
Sur sa patte maladroite
J’écris ton nom
Sur le tremplin de ma porte
Sur les objets familiers
Sur le flot du feu béni
J’écris ton nom
Sur toute chair accordée
Sur le front de mes amis
Sur chaque main qui se tend
J’écris ton nom
Sur la vitre des surprises
Sur les lèvres attentives
Bien au-dessus du silence
J’écris ton nom
Sur mes refuges détruits
Sur mes phares écroulés
Sur les murs de mon ennui
J’écris ton nom
Sur l’absence sans désir
Sur la solitude nue
Sur les marches de la mort
J’écris ton nom
Sur la santé revenue
Sur le risque disparu
Sur l’espoir sans souvenir
J’écris ton nom
Et par le pouvoir d’un mot
Je recommence ma vie
Je suis né pour te connaître
Pour te nommer
Liberté.

Paul ÉLUARD, Au rendez-vous allemand, 1945, Les Editions de Minuit


Tant d'hommes et de femmes sont morts pour la défendre............
Ils n'avaient que de l'encre pour se défendre ........

Personne ne devrait mourir ainsi ..........


Ce site est hébergé par
Yannick VOYEAUD 1995-2017
Vous pouvez m'aider à vous offrir davantage.

Lien vers le wiki de la licence